Retour à l'accueil

 
NOUVEAUTÉ!
jeu questionnaire!Cliquez ici pour jouer!
 
  DERNIÈRE PARUTION
La maison d'en face
paru le 26-1-2015
Éditions La Semaine (Québécor)

Après la cérémonie d’adieu, je me suis assise devant la fenêtre de la salle à manger et je n’ai plus quitté cet endroit. L’été, je m’installais dans une chaise de rotin auprès de laquelle Pierre-Paul avait placé une table basse pour la tasse de café ou la citronnade. Je détestais l’été pour les quelques hébétements qu’il me procurait, la chaleur, l’humidité, la sécheresse, mais je le tolérais pour les magnifiques couchers de soleil, les oiseaux, la buée qui se déposait sur ma peau la rendant encore plus moite. J’étais un meuble, un petit animal esseulé, serfouissant de son museau autour des plantes, une mésange à tête noire piaillant sans but précis. J’étais une femme libre et en même temps une esclave de son amour en allé. Emprisonnée dans ses milliers de souvenirs au milieu desquels tonitruait le rire de son vieil amour.

Cliquez ici pour tous les détails

 

"Le nombre des écrivains est déjà innombrable et ira toujours en croissant, parce que c'est le seul métier, avec l'art de gouverner, qu'on ose faire sans l'avoir appris".

Alphonse Karr

Je n'ai pas appris à devenir écrivain. J'ai cependant passé ma vie à tout bouffer. À me préoccuper de tout. À tout analyser. Tout est abondant chez moi : le rire, les pleurs et les mots. J'ai toujours farci mes écrits de rires parce que c'est, selon moi, le seul moyen d'expier et de passer à autre chose.

J'ai compris, depuis l'arrivée d'Internet, que si le livre est le produit de la réflexion de l'écrivain public que je prétends être, il est surtout un objet de consommation. Il faut le vendre. Il faut le propager comme une nouvelle sorte de gomme balloune. Il faut le faire connaître et pour y parvenir, accepter de sortir de son placard, de son antre, de sa caverne.

Moi, je ne suis ni souffreteuse, ni pauvre, encore moins asociale. Je suis une femme du monde dans tous les sens du terme. Chez moi, pas de putasserie : je n'écris pas pour gagner ma vie, mais pour gagner l'avis de mes lecteurs et lectrices. Je ne fais aucune concession, préférant ne pas publier plutôt que d'écrire ce qui ferait plaisir à mes congénères. J'écris pour devenir éternelle puisque les écrits demeurent.

Ce site Internet, œuvre lente et patiente, est le résultat d'une étroite collaboration avec mon fils Matthieu Cardin qui est créateur de sites Web. Vous y retrouverez donc l'essentiel de mon œuvre. J'espère qu'il vous servira dans vos études, dans vos interrogations à mon sujet, dans la curiosité qui devrait vous habiter par rapport à tout écrivain qui est la voix d'une nation. Belle responsabilité, n'est-ce pas?

Vous y verrez ces tableaux que j'expose de temps à autre; ces chroniques quotidiennes qui font de moi une critiqueuse professionnelle et sociale; ces romans qui naissent comme des lucioles dans la profondeur de mon imaginaire.

  Soyez au courant des nouveautés!
Cliquez ici pour vous inscrire au bulletin!



15-10-2016
Le voilà! Le cinquième et dernier tome de la série Valrose sera en librairie ... Cliquez ici pour la suite

13-1-2007
Michel Lavoie, directeur des éditions Vents d'Ouest vient de m'annoncer que le ... Cliquez ici pour la suite



À lire :

Affres d'une école annoncée Cliquez ici pour lire le texte

Altérité (poésie) Cliquez ici pour lire le texte

Gentleman cambrioleur Cliquez ici pour lire le texte

Grands-mamans au secours des enfants blessés Cliquez ici pour lire le texte

Héros de Khang Yimou Cliquez ici pour lire le texte

La journée de la femme Cliquez ici pour lire le texte

La poésie selon Pagnol Cliquez ici pour lire le texte

Le Bistro à Champlain Cliquez ici pour lire le texte

Le CHUM dams un environnement sain Cliquez ici pour lire le texte

Le Monsieur avait raison! Cliquez ici pour lire le texte

Le Seigneur des anneaux 3 Cliquez ici pour lire le texte

Les Bougon: au-delà de la décence Cliquez ici pour lire le texte

Les dettes de jeu de son mari Cliquez ici pour lire le texte

Les enfants pauvres Cliquez ici pour lire le texte

Restaurant: Chez David Cliquez ici pour lire le texte

Restaurant: La crêpe toulousaine Cliquez ici pour lire le texte

Restaurant: Sake sushis Cliquez ici pour lire le texte

Resto: Le Godefroy Cliquez ici pour lire le texte

Se payer le privé Cliquez ici pour lire le texte

Un manque total de savoir faire Cliquez ici pour lire le texte




Cliquez ici pour encore plus d'intimité...