Retour à l'accueil

 

GÉNIES EN HERBE

Depuis sa toute première apparition dans La Presse du dimanche, mon mari nous pose les questions du quiz Génies en herbe. Aux enfants, il offre un dollar par bonne réponse. Nous n’avons jamais sauté un seul dimanche. Parfois, les questions y sont et les réponses n’y sont pas. Parfois, il y a des erreurs dans les interrogations.

Dimanche dernier, à la question : «Où se situe la tour la plus penchée au monde? Nous avons tous répondu en Italie. La Tour de Pise. La réponse était Montréal. Mais on ne disait pas laquelle. Mon mari a eu un flash : la Tour du Stade Olympique, voyons!

Des fois, c’est tiré par les cheveux. Des fois, c’est tellement facile que tout le monde connaît les réponses. D’autres dimanches, c’est tellement difficile qu’on referme La Presse, totalement désespérés. Les questions de Génies en herbe sont tellement importantes pour ma famille que si elles disparaissaient, j’annulerais mon abonnement au journal. Et nos dimanches ne seraient plus jamais les mêmes. C’est comme les lettres d’opinion. C’est ce que je lis toujours en priorité. J’aime que le public s’exprime. Alors, ne lâchez pas! Les lecteurs aiment se confronter. Ils aiment savoir. Ils aiment passer pour des génies un petit dimanche de temps à autre.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2020 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut