Retour à l'accueil

  La famille

LES HOCKEYEURS DE RUE

Moi qui croyais que le seul hockey intéressant qu’on jouait au Québec était dans la rue? Moi qui ai vu mes enfants jouer au hockey toute l’année avec leurs amis sur la rue Brodeur, voilà que j’apprends que des fonctionnaires amnésiques veulent empêcher les jeunes de pratiquer leur sport préféré dans les rues! Scandale!

À moins que les décideurs soient des moumounes ou , comme dirait Yvon Deschamps, des femmes-qui-ont-peur-pour-leurs-petits-garçons, toujours est-il qu’un règlement insensé pourrait voir le jour. Un règlement qui stipule que les enfants ne peuvent plus pratiquer de sports dans la rue.

Plus de hockey en patins-à-roues-alignées; plus de filets de gardien de buts posés sur l’asphalte, plus d’enfants aux belles joues rouges pour s’amuser dans la rue et apprendre la démocratie, la solidarité, l’amitié.

Combien d’accidents peuvent justifier pareil règlement?
À ce compte là, il ne faudra plus que les enfants prennent l’autobus scolaire. Plus personne en moto-neige. Plus personne dans des embarcations sur nos cours d’eau; plus personne dans la rue où se tiennent les motards criminalisés. Plus le droit de respirer l’air pollué des grandes villes.

À quand la liberté de mourir en faisant ce qu’on aime le plus faire?
À moins que d’interdire les jeux d’asphalte provienne d’automobilistes frustrés? Alors là…


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2020 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut