Retour à l'accueil

  La famille

LE TEMPS DES FêTES

Le temps des Fêtes a été une période bonne pour vous? Tant mieux.

Pour moi, le temps des Fêtes est depuis quelques années, une époque d’obligations familiales, de tension artérielle et de gros chagrins. Je ne sais toujours pas pourquoi.

J’ai tout essayé. Décorer ma maison avec allégresse. Faire tourner le CD de Noël de la Bande Magnétique. Aller magasiner aux Ailes. Abandonner de vieilles rancoeurs. Ouvrir les vannes de la générosité. Envoyer des cartes de vœux à toutes mes connaissances. Inviter des gens seuls au Réveillon de Noël. Donner à trois guignolées. Rien à faire. Le temps des Fêtes est une période que j’accueille chaque année avec désespoir.

Mon amie Nicole dit que c’est à cause du syndrome du nid vide. Mes enfants sont devenus des adultes et je m’ennuie de leur enfance. Pas pire comme explication. Paraît que dès que les petits-enfants viendront faire entendre leur précieux babil, je retrouverai ma candeur d’autrefois. Je chanterai des chants de Noël et je serai heureuse. Dès qu’autour de moi, des petites têtes blondes auront besoin de s’émerveiller, je reprendrai du service et mes petits bonshommes en pain d’épices.

C’est la naissance de Jésus que l’on fête à Noël. C’est la naissance d’héritiers qui nous aidera à fêter. Être entourés d’enfants, c’est la grâce que je nous souhaite.
Bonne année 2002 à tous mes lecteurs; surtout à ceux qui prennent le temps de réagir à mes chroniques.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2020 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut