Retour à l'accueil

  La famille

NOTRE TICOUNE NATIONAL

J’entendais dernièrement certains journalistes de la scène politique se plaindre que l’affaire Alfonso Gagliano nous faisait oublier le rôle effacé de notre premier ministre dans toute cette histoire de protectionnisme.

M. Gagliano a téléphoné à un fonctionnaire pour lui dire qu’un de ses amis compétents cherchait un emploi. Et le fonctionnaire a cru que c’était de l’ingérence. Ou de la complaisance. Ou encore de la malhonnêteté.

Dans mon comté, les deux députés font ça à l’année longue. Placer la belle-sœur dans une administration municipale; ploguer le neveu dans une firme d’ingénieurs. C’est l’une des raisons majeures pour lesquelles on se lance en politique. Pour le rôle de Parrain qu’on y joue et pour la pension qu’on y puise après deux mandats. Et plus on parraine, voyez-vous, plus on récolte de mandats.

Alors, cessez de vous vexer si Gagliano a joué au tonton gentil. Ça se fait partout. Chez les écrivains aussi. Chez les lecteurs du Matinternet. « Vous-z-avez pas une job pour ma fille de 18 ans?». Tout le monde s’entraide.

Mais la question c’est que si Jean Chrétien ne s’est pas prononcé sur l’attitude de Gagliano, c’est que lui-même agit de pareille manière. Shawinigan s’en souviendra.

Lysiane Gagnon se plaignait samedi qu’on oublie souvent de nommer Jean Chrétien lorsque survient ce genre de situations gênantes. Mais on oublie toujours Jean Chrétien! On l’oublie comme on finit par oublier le ticoune qui se berce au fond de la cuisine. «Occupe-toi pas de lui», dit-on dans les maisons où il y a un ticoune.

J’ai bien souvent honte de notre premier ministre. La preuve que j’ai raison d’avoir honte, y’a mon petit cousin Pascal Beausoleil qui tient le palmarès Renaud-Bray depuis plus d’un an avec un répertoire des conneries (les Chrétienneries) de Jean Chrétien en deux volumes. Il a gagné plus de 50 000$ de droits d’auteur en nous rappelant que notre premier ministre est un sinistre imbécile.
On dira après que ce n’est pas le plus gros exemple d’un citoyen qui gagne sa vie grâce au protectionnisme d’un politicien haut placé!


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2020 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut