Retour à l'accueil

  Varia

RESTAURANT: CHEZ DAVID

Marocain de naissance, David Lévy a ouvert son petit restaurant d'abord à Saint-Eustache il y a 25 ans, là où il fait connaître ses tajines et ses moules mouclades, cette salade marocaine de son crû et ce couscous dont on ne revient jamais.
Puis, il déménage ses pénates dans une vieille maison de Saint-André d'Argenteuil le long d'une petite rivière et ouvre un B&B qu'il appellera Chez David (et Joanne).
Chaque été, je m'y rends au moins une fois pour y déguster son extraordinaire cuisine africaine du nord. Nous y sommes allés au début juillet, par une soirée fraîche, en longeant la route 344 en venant d'Oka. David est là, toujours aussi accueillant. L'auberge a un air vieillot et la terrasse est bien située. Décor marocain, il va sans dire.
J'ai choisi le saumon mariné par David lui-même , huilé et bien aromatisé. Il arrive en abondance dans mon assiette accompagné d'oignon cru et de câpres. Mon amoureux choisit la fameuse pastilla qui, à elle seule, vaut le déplacement.La pâte est légère et bien dorée et ne goûte pas trop la friture.
L'appareil est épicé et savoureux. Le tout est saupoudré de sucre en poudre.
J'ai ensuite choisi le carré d'agneau qui m'arrive rosé et sa croûte est enrobée de miel et de moutarde de Dijon. Délicieux! Les légumes sont cuits juste à point. Pas de sauce, l'agneau offrant assez de saveurs pour être dégusté seul.
Mon conjoint a opté pour le canard à la sauce au vinaigre de framboise qui entraîne tous les doigts disponibles à la recherche d'effluves divins. Une sauce qu'on n'abandonne pas au fond de l'assiette.
Le dessert? Les profitéroles maison dégoulinant de chocolat noir. Le café est bien fort et un peu âcre. Mais l'expérience de cette cuisine nous le fait oublier.
Arrosé d'un excellent Pouilly et précédé de deux apéritifs: 135$ pour deux.

Je vous recommande la paëlla ou le couscous mais il faut réserver au moins la veille car David met de 4 à 6 heures pour leur préparation.

CHEZ DAVID
Saint-André d'Argenteuil (rte 344)
(450)537-3734



Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2017 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut