Retour à l'accueil

  Petites vites

LES DETTES DE JEU DE SON MARI

Mme Viel demande au gouvernement de payer les 48 000$ de jeu de son mari qui s'est suicidé à cause, prétend-elle, de Loto-Québec.
Il nous est arrivé un jour, mon mari et moi, de devoir renoncer à un héritage tant le décédé avait laissé de dettes.
Pourquoi Mme Viel ne reconce-t-elle pas à la succession? Les dettes s'envoleraient et la Curatelle publique s'occuperait de les régler.




Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2017 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut