Retour à l'accueil

  Santé

LES PSYS ZIGOTOS

La prolifération des psy est la preuve ou la conséquence directe de la vulnérabilité des utilisateurs. On n’a pas besoin d’un sondage Léger et Léger pour savoir ça. On a qu’à regarder autour de nous. La thérapie par la musique, par les animaux, par le repli sur l’enfance. Il y a prolifération des thérapeutes parce qu’il y a prolifération de cas à soigner.

Je connais plusieurs personnes dans les Basses-Laurentides qui ont pêché leur diplôme de psychothérapeute dans une boîte de «Craker Jack» et qui pratiquent à 50$ de l’heure, largement encouragées par le CLSC de la région. Des personnes qui n’avaient pas de profession particulière et qui, après une psychothérapie personnelle, se sont dit : ouvrons un bureau de psychothérapie. Dans un sous-sol, dans un salon de coiffure, dans un centre commercial.

Qui au Québec, souffrant de mésadaptations multiples, trouvera assez de courage pour demander à son futur thérapeute s’il est qualifié pour lui venir en aide? Qui au Québec connaît assez le rouage de la formation des psychochoses pour être capable de faire la différence entre un psychologue et un psychotwit? Lorsqu’une personne sent qu’elle a besoin d’un support psychologique, elle va consulter la première «thérapeute» qui accepte de l’écouter rapidement sans porter de jugement. On appelle ça de l’écoute active. Elle ne va pas lui demander ses diplômes. De toute façon, même si elle lui demandait ses diplômes, un psychothérapeute est souvent assez doué pour la frime et sera capable de prouver que les psychologues sont trop snobs et que les psychiatres ne font que donner des pilules. Ils ne sont pas devenus psychothérapeutes pour rien! Le problème, c’est que les gens n’ont plus le temps d’écouter les autres. On n’a plus de belle-sœur disponible pour entendre nos lamentations. Nos mères veulent la paix intérieure. La meilleure amie travaille 50 heures par semaine. Les prêtres ont abandonné le navire. Les médecins n’ont pas le temps. Et la plupart d’entre nous fuient les enquiquineurs avec leurs maudits problèmes. Alors sont arrivées les armées de psychothérapeutes avec leurs illusions et leurs dix paires d’oreilles à 5$ chacune qui ont la prétention de sauver les autres malades aussi malades qu’eux. Fuyez ces petites matantes et ces petits mononcles qui prétendent vous aider à vous en sortir alors qu’eux-mêmes auraient besoin d’un long séjour en psychiatrie. Au moins, les psychologues eux, sont régis par une corporation professionnelle. Ça ne garantit pas VOTRE guérison mais au moins, quelqu’un veille au grain pour que vous ne deveniez pas pire que vous l’êtes actuellement.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2018 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut