Retour à l'accueil

  Santé

LES MéDECINS à LA RETRAITE

Des médecins à la retraite sont vexés parce que s’ils ne payent pas leur cotisation au Collège des Médecins, ils ne pourront plus prescrire des médicaments à leurs amis et à leur famille. Un, même en étant en pratique active, le Collège recommande fortement aux médecins de ne pas faire d’ordonnances pour leurs proches sous peine de sanction. Deux, les médecins sont parmi les plus tenus aux conférences scientifiques afin de demeurer très au courant des recherches médicales surtout au sujet des nouveaux médicaments et des effets secondaires des autres. Les médecins à la retraite, ne recevant plus de cours d’appoint, sont vite dépassés.
L’autre jour, dans La Presse, un médecin se lamentait qu’il ne pouvait plus pratiquer alors que son copain architecte à la retraite avait le droit, lui, de dessiner les plans de sa maison. Je ne suis pas si sûre qu’un architecte, non membre d’une association professionnelle pourra garantir que la maison ne s’effondra pas au bout de trois ans.
Si vous êtes soigné par un docteur à la retraite et qu’il commette une erreur diagnostique, vous n’êtes nullement protégé et le médecin, sans assurances responsabilité, mangera ses chaussettes par le bout qui pue.
Les médecins retraités se plaignent pour rien. Leur licence leur coûte quelques centaines de dollars et une assurance responsabilité, la moitié d’un abonnement au club de golf.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2018 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut