Retour à l'accueil

  Santé

LE GINSENG

Le ginseng

«Actuellement au Canada, le Ginseng fait partie de ces produits naturels les plus recherchés», raconte une certaine Esther Couture, pharmacienne à Sorel. (www.quebecpharmacie.org).
Plusieurs d’entre nous croient que cette racine aphrodisiaque peut régler des problèmes d’anémie, d’hypertension ou d’ulcères à l’estomac. Mais des études très sérieuses indiquent que pour une fois, nous n’aurions aucune raison de ne pas utiliser le ginseng. Son action sur le métabolisme des glucides réduirait le taux de sucre dans le sang. Cette racine serait un antioxydant exceptionnel et les effets secondaires sont quasi inexistants. Même si les Chinois ont depuis des siècles prouvé son efficacité, l’ordre des pharmaciens du Québec ne souhaite tout de même pas nous recommander le ginseng parce qu’aucune étude sérieuse n’en a prouvé l’efficacité.
«Les irréductibles qui veulent absolument consommer du ginseng ne devraient pas souffrir de troubles cardiovasculaires, d’insomnie, de schizophrénie, de diabète ou d’hypertension ou d’hypotension artérielles. On déconseille le ginseng aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux enfants, de même qu’aux personnes qui suivent une anticoagulothérapie à la warfarine.» (Le médecin du Québec, vol.37, numéro 6, juin 2002). Finalement, personne ne devrait absorber du ginseng si l’on suit ces recommandations. Bizarre, les études.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2018 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut