Retour à l'accueil

  Santé

À DEUX VITESSES, YES SIR!

Je vous l’ai souvent dit : le système à deux vitesses existe bel et bien au Québec et il fonctionne à merveille! Quel drôle de pays où les gens s’étonnent que des gens plus dégourdis se payent une nouvelle hanche chez un orthopédiste désengagé de l’Assurance-maladie. Je dis « plus dégourdis» parce que c’est le docteur lui-même qui l’affirme : certains de ses patients vont vendre leur deuxième voiture pour se payer une hanche neuve pour s’assurer une qualité de vie et être opéré d’ici deux semaines et non pas, six mois plus tard! Pareil pour le médecin qui fait des visites à domicile à 85$ chacune. Les gens vont sacrifier le câble ou vont fumer moins pour recevoir le docteur à la maison. Le fameux omnipraticien qui racontait son histoire dans La Presse de samedi gagne 255 000$ par année à visiter «ses» malades à domicile.

Vous savez quoi? Des exemples comme ceux-là, il va y en avoir bientôt des centaines si le Ministre de la santé ne corrige pas son tir. Parce que le système de santé est une question de priorité. Les fumeurs dépensent des centaines de dollars par mois pour fumer puis ils embourbent les salles d’attente pour se faire prescrire un sirop et même une pompe pour l’asthme! Pour d’autres, plus conscients, c’est préférable de vendre sa deuxième voiture pour se faire opérer tout de suite. Parce que la priorité est leur bien-être (tandis que la priorité de d’autres est LE Bien-Être, je m’excuse elle était trop facile!)

Vous trouvez que le système à deux voies est un scandale? Vous dites que tout le monde a le droit aux mêmes soins? Le fumeur a les mêmes droits que celui qui a fait l’effort d’arrêter? L’obèse a les mêmes droits que celui qui fait de l’exercice et s’impose un régime de vie saine? Le vieux de 95 ans, les mêmes droits que le jeune leucémique de 5 ans? C’est votre affaire. Mais vous trouvez normal que votre voisin ait une BMW alors que vous roulez en Civic. Qu’il se paye un avocat à 60$ de l’heure alors que vous devez utiliser l’Aide juridique. Que le petit voisin aille à l’école privée alors que votre fils fréquente la polyvalente d’à côté où la police se tient en permanence pour contrer la violence et contrôler la vente d’Ectasy.

Tout est question de priorité.

Moi, je pense, pour avoir le nez tout près du système de santé actuel, que le système privé prôné par l’ADQ va désengorger le système public. Et que si l’on ne veut pas que les médecins se désengagent de l’Assurance-Maladie, il faut les écouter.

Concevez-vous que la fin de semaine, dans une clinique d’urgence de Laval, trois petites filles accompagnent (et viennent «niaiser» dans la salle d’attente) leur copine qui veut demander la pilule contraceptive? Concevez-vous qu’une dame, qui renifle depuis 9 jours, vienne à l’urgence pour avoir une prescription de sirop? Concevez-vous qu’un jeune homme vienne à l’urgence le dimanche après-midi pour se faire signer un papier pour justifier une absence du vendredi précédent à son travail? Concevez-vous qu’une vieille dame vienne faire prendre sa pression à l’urgence le samedi à deux minutes de la fermeture, parce que sa belle-sœur vient de faire un «infractus»?

C’est pourtant le lot de plusieurs cliniques d’urgence ouvertes les fins de semaine.

La médecine privée est une affaire de priorité, vous dis-je!


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2019 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut