Retour à l'accueil

 


Critique de LES FANTôMES DE MONSIEUR JACQUES, TOME 2: SONATE POUR CHARLES DICKENS
paru le 12-10-2014
Éditions La Semaine (Québécor)

De la littérature intelligente

Madame Allard
J'ai lu , avant de les offrir à mon ado de 13 ans, vos deux premiers romans que vous m'avez tendus au Salon du livre de Montréal. Dieu que je n'ai pas regretté les avoir achetés! Enseignant moi-même au secondaire, en école privée, je me suis dit qu'il y a encore heureusement des écrivains qui composent des phrases intelligentes, proposent des histoires si originales qu'on a l'impression de s'envoler soi-même au pays de David Copperfield et des Contes de Noël de Dickens! J'ai retrouvé ce que j'aimais quand je tentais de me creuser une place dans la vie, au-dessus de la mêlée. Il y a des jeunes, très peu, qui vibreront à la lecture de votre magnifique série, qui se situe très loin de ce qui est actuellement proposé. J'ai lu sur Facebook vos horions au sujet de ces critiques du magazine Lurelu. Moi, vous savez, je ne me suis jamais occupé de ces critiques-là, et je soupçonne certains d'entre eux de ne plus apprécier le mystère, la spiritualité, la beauté (et la difficulté) de votre vocabulaire. Vous êtes une écrivaine. Merci. Je lirai le troisième tome à mon retour en classe demain.

par Bertrand Jeanotte Fyfe
professeur de littérature, École secondaire Sacré-Coeur


Idées / InspirationVoir les détails de ce livre
Retour à la bibliographie