Retour à l'accueil

  Éducation

LES ENSEIGNANTS SONT-ILS INCULTES?

IL FAUT SE RENDRE COMPTE QUE NOMBRE D'ENSEIGNANTS N'ONT PAS D'AUTRE FORMATION INTELLECTUELLE ET D'AUTRE BAGAE CULTUREL QUE CE QU'ILS ONT PU ACQUÉRIR DURANT LEURS ANNÉES DE SCOLARITÉ. CETTE INSUFFISANTE PRÉPARATION CULTURELLE ET PÉDAGOGIQUE, QU'IL SERAIT INJUSTE DE REPROCHER AUX ENSEIGNANTS EUX-MÊMES, PUISQU'ILS SE SONT CONFORMÉS À CE QU'ON EXIGEAIT D'EUX, EXPLIQUE LA STAGNATION DE NOTRE ENSEIGNEMENT ÉLÉMENTAIRE.

Vous croyez que cette noble réflexion provient de la réforme scolaire de l'actuel Ministre de l'Éducation? Pas du tout. Elle a été tirée du Rapport Parent rédigé en 1964. Et le rapport Parent n'a pas fini de nous étonner parce qu'en le parcourant, je me suis aperçue que les choses scolaires n'ont pas changé d'un iota depuis 30 ans!
Il faut, comme moi, avoir visité plus d'une centaine d'écoles à travers le Québec pour affirmer aujourd'hui que la réforme Legault et cie, même si elle n'apporte rien de plus que le rapport Parent, est d'application impossible parce que beaucoup d'enseignants n'ont pas assez de culture pour mettre en pratique les nouveaux programmes pédagogiques proposés.
Ces maîtres, è la culture générale souvent insuffisante, à la formation parfois déficiente et bravement syndiqués sont-ils armés pour donner à nos enfants la formation par projets dans lesquels les arts ont une importance capitale?
Il faut voir les fautes d'orthographe sur les tableaux verts des écoles; il faut entendre le langage relâché de certains enseignants, leur manque d'intérêt pour le théâtre, la musique, le cinéma; leur manque d'intérêt pour la littérature qui devrait pourtant faire partie de leur enseignement. Il faut entendre plusieurs enseignants du lac Saint-Jean demander: «Vous voulez-tu aller jouer dewors?».
Les maîtres, qui autrefois, étaient hautement respectés pour leurs savoirs et leur distinction, et qui nous conduisaient sur le chemin de l'apprentissage, ne sont plus que des souvenirs. Leur formation universitaire ne peut pas donner aux futurs enseignants ce qu'ils n'ont souvent pas reçu: de la culture, de l'intérêt pour ce qui se passe dans le Monde, de l'ouverture d'esprit.
Ministre de l'Éducation, présidente du syndicat des enseignants ou directions d'écoles sont-ils eux-mêmes des exemples de gens cultivés au langage exemplaire?
Si personne ne veut lancer de commission d'enquête sur la qualité de leur enseignement, c'est peut-être crainte des syndicats qui chouchoutent leurs membres enseignants.
Un enseignant devrait se comporter comme l'Internet: être un moteur de recherches qui, par ses connaissances, offre des hyperliens à ses apprentis pour leur permettre de toujours aller plus loin. Au moins ça! La cybernétique aura-t-elle dépassé le maître?


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2022 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut