Retour à l'accueil

  Petites vites

LES HELLS ONT-ILS PERDU LEURS DROITS?

Quelle système judiciaire, tout de même! Je me suis déjà posé la question. À partir du moment où il est prouvé hors de tout doute qu’un groupe motorisé ou piétonnier est formé de meurtriers, de magouilleurs, de grenouilleurs, de violeurs, de voleurs, de criminels, est-il besoin de gaspiller des millions de dollars pour les défendre en justice.
Autre question. Un motard criminalisé qui a assassiné votre petit gars de 9 ans avec une bombe ou vendu de la cocaïne à votre fille de 12 ans, cet homme a-t-il le droit à la justice? A-t-il seulement des droits?
Quand je suis choquée, je dis que les criminels qui retirent aux gens honnêtes leur droit à la vie, perdent alors tous leurs droits. Pourtant, même dans nos hôtels carcéraux, les criminels ont le droit au respect, le droit à la télévision, au téléphone, à la roulotte conjugale, à des banquets lors des fêtes; le droit à la poursuite de leurs études, le droit aux psychologues, aux bénévoles venus les visiter. Le droit à des concours littéraires!
Et nous, nous avons le droit à la souffrance parce que l’un des nôtres vit dans l’enfer de la drogue ou de la prostitution.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2021 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut