Retour à l'accueil

  Petites vites

CINAR, LA MAUVAISE FILLE

La plus grosse fraude que nous n’ayons jamais connue au Canada est bien celle de la compagnie Cinar! C’est simple, un Américain proposait un beau scénario pour une série jeunesse. Mais comme la loi sur les subventions de la SODEC exige que les scénaristes soient Canadiens, CINAR invente alors à cet Américain, une adresse et un nom canadien. Et hop, la subvention! Et c’est grâce à des millions de nos dollars que des Américains se sont enrichis. Il y a même des Québécois qui se sont fait voler leurs scénarios par CINAR. C’est le cas de Claude Robinson qui s’est fait kidnapper son personnage. Il avait proposé son histoire de Robinson Crusoë (ou Sucroë) à CINAR qui l’a refilé à quelqu’un d’autre. Il se bat tout seul contre CINAR alors que la Cour vient de laisser tomber les accusations criminelles contre la compagnie. C’est la plus grosse arnaque du siècle.

Vous en voulez une bonne? Je connais personnellement une dame, enseignante dans un Collège privé de la Rive-Nord, qui s’est fait voler son scénario qu’elle avait envoyé à un producteur. Son scénario est devenu : VIRGINIE! Comment cela est-il possible? Vous envoyez à un producteur, un scénario que vous pensez très intéressant. «Non merci, votre scénario ne nous intéresse pas.» Le texte est placé sur une tablette (même si on retournait les manuscrits, les photocopieuses existent, là aussi) et attend qu’un scénariste talentueux mais sans idées originales, fouille dans les scénarios refusés pour y débusquer, ô bonheur, celui d’une petite enseignante de maths dans un Collège privé.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2021 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut