Retour à l'accueil

  Petites vites

L’AMOUR D’UNE LIONNE

Dans le Parc Samburu, au Kenya, une lionne avait comblé ses instincts maternels en adoptant un bébé oryx (66 points sur un Mot compte triple au Scrabble), une espèce de chevreuil africain. Tous les observateurs en ont parlé. J’ai vu le reportage à Radio-Canada. Puis, un bon matin, après une chasse infructueuse, le lion a décidé de préparer lui-même le souper. Il a bouffé le petit cervidé et s’est servi de ses cornes pour se curer les dents.

Le monde de la zoologie est dans tous ses états. Que s’est-il donc passé?
Je vais vous le dire, moi. Combien de femelles ont-elles enjôlé une petite biche pour la donner ensuite en pâture à leur mâle? Cette lionne n’a-t-elle pas attiré le petit oryx pour l’offrir au lion afin d’obtenir ensuite ses faveurs? La nature a de ces impondérables, parfois.


Ce texte est protégé par les droits d'auteur et n'engage que l'opinion de Francine Allard.
2021 © Francine Allard.com. Tous droits réservés.


Retour en haut